Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Alex. T.
Quand j'étais petit, il y a très longtemps de cela (mais sur la même planète malheureusement) j'étais le prototype de celui qu'on ne remarque pas. Mno physique banale, mes notes banales, mes vêtements banales (et non pas banaux) faisait que dans le meilleur des cas je pouvais toucher les seins à travers le pull de "la-fille-qui-danse-pas-et-qui-s'ennuie-parce-que-sa-copine-super- bonne-elle-s'éclate-vraiment-avec-le-champion-de-natation".
Pour faire court j'étais pas hyper populaire.
A l'autre bout de l'échelle de la gloire collègienne il y avait Alex. T. Alex il était super cool. Ses copains étaient cools, ses copines étaient cools (et SA copine était magnifique), il avait tout ce qu'il fallait, un peu comme si dieu l'avait choisi après tirage au sort où le gros lot aurait été "le bonheur sur Terre".
Normalement un type comme moi et un type comme lui n'était pas fait pour se rencontrer.
Par malheur Alex. T. en plus d'être super cool était super con. Dans son immense popularité il lui fallait quelqu'un à humilier. Ce quelqu'un c'était moi. Je ne sais plus très bien quand cela a commencé, mais les deux années où j'eus le malheur d'être dans sa classe il me fit expérimenter ce qu'il y a de douloureux à ne pas être comme lui. J'ai vraiment haï ce type, je crois que par moment j'aurai pu le tuer. Longtemps après l'avoir perdu de vue j'imaginais le rencontrer tard le soir, sous un pont, et tenter tout un tas de tortures expérimentales à visée non-humanitaire.
Et puis j'ai grandi et je l'ai oublié. Récemment le hasard d'une conversation m'a appris que Alex. T. super cool avait lamentablement foiré ses études, et pour cause, ce type était un idiot congénitale dès le collège (comme quoi faut se méfier des gros lots made in Paradise). Il croupit actuellement dans un boulot minable. Il n'est plus aussi beau qu'avant, comme si la nature avait usé toute son énergie entre 12 et 17 ans et puis, épuisée, avait renoncé. Cette nouvelle ne m'a pas fait de peine, mais elle ne m'a pas non plus fait hurler de bonheur. En fait maintenant je m'en fous d'Alex. T.

Message à toi le jeune qui n'est pas un Alex. T. : "Il suffit parfois d'attendre."
Ecrit par Kolia, le Mardi 4 Novembre 2003, 20:09 dans la rubrique Moi moi et encore moi.

Commentaires :

laurent51
04-11-03 à 20:31

T'as über du talent, toi. Non, je dis ça parce que c'est presqu'exactement les memes choses que je disais il y a quelques mois
http://joueb.com/laurent51/news/21.shtml

Je me reconnais bien dans ce que tu dis. Moi j'étais hyper transparent au collège dans les classes. Pas les vetements qu'il faut, trop sage pour être intégré avec les leaders.
La vie a de ses revanches quelques fois. Heureusement. Ca prouve qu'il y a toujours de l'espoir !

 
marionbuisson
04-11-03 à 22:58

heureusement....

LA ROUE TOURNE!!!!!!!!!!!

 
astrid
03-12-09 à 20:04

J'adore cette histoire, c'est vrai que le collège est un monde impitoyable...

En tout cas, je voulais juste te dire que ce que tu fais est très sympa. (Et ne t'inquiète pas, je ne suis pas dans ta classe !^^)

Bonne continuation.